La colonisation des Laurentides

Les Seigneurs disparus

Nef
Après plusieurs tentatives à essayer de rejoindre les responsables de l’église de Saint-Eustache, Diane Boisjoly de la Société de Généalogie et d’Histoire de St-Eustache a réussi, non sans peines à nous faire ouvrir les portes pour une incursion dans les antres de l’église de Saint-Eustache, lieu historique national du Canada depuis 2014.  
Merci infiniment Diane.

Ainsi nous avons pu accéder à la crypte de l’église située sous le chœur où reposent 140 personnes depuis 1783.

En fait, la Fabrique dès 1861 avait pris la décision de cesser d’inhumer des fidèles dans la crypte pour des raisons purement sanitaires. Mis à part l'inhumation de deux curés, personne n'y a été enterré après 1850. Claude Henri Grignon (archiviste) dans l’article « L’église du souvenir » en fait référence (page 30) 

J’espérais filmer les tombeaux des Seigneurs Dumont dans cette église qui a été construite entre 1780 et 1783. Quel ne fut pas notre surprise de découvrir lorsque nous avons ouvert la trappe menant aux entrailles de l’église, la disparition totale des pierres tombales.

Trappe 2C’est à travers la tuyauterie abondante qui servait jadis pour le chauffage et des débris de différentes transformations au fil du temps, que nous avons découvert dans un sous-sol de 4 pieds de hauteur en moyenne un laisser-aller total.

Faut dire qu’il y a eu beaucoup de rénovations depuis sa construction, mais est-ce les rénovations majeures dans le temps du curé Villeneuve, qui sont responsables de cet amoncellement de roches fines qui ensevelit d’une manière désarmante l’existence des stèles funéraires?

Ou, est-ce que l’église a été une autre victime de la période où les Québécois délestaient leurs origines, pour des valeurs plus contemporaines ?

Au nom de la société de l’époque, honteux de leur origines, des gestionnaires pourtant bien intentionnés, ont-ils effacé d’un revers de main les vieilleries inutiles ? Qui sait mais cette poussière de roche utilisée, sans doute pour étouffer l’humidité a bien coupé les liens avec notre passé.

Par contre, un seul tombeau fut préservé dans cette voute obscure et étrangement c’est celui du curé Villeneuve inhumé en 1952. Notez que dans l’environnement de sa sépulture, la hauteur du plafond est de 6 pieds. Cette information m’amène à penser que le sous-sol a dû être remblayé d’environ de 2 pieds, si mes calculs sont bons.

C Villeneuve


C Villeneuve plaque

cure paquinJe me suis aussi interrogé de l’absence de la sépulture du Curé Paquin rendu célèbre pas la crise des Patriotes ? Est-ce qu’on a vraiment voulu le faire disparaitre pour toujours ?

Eglise St Eutache sous sol planPendant que Mme Bou et mon fils Jean Hugues (à qui nous devons le plan ci-joint) exploraient et procédaient à la prise d’images, je discutais bien à la surface en compagnie de Claude Jean, familier des lieux et du responsable des lieux, sacristain de père en fils, Monsieur Michel Proulx.

Ce dernier nous raconta que la crypte était pratiquement méconnue et inutilisée depuis ses 50 ans de services et que même dans le temps de fonction de son père, cet endroit ne servait que pour les besoins du chauffage et entreposer l’échelle. Il savait par contre, qu’il y avait un curé Villeneuve d’enterré sous l’autel, mais sans plus.

Pourtant j’espérais retrouver dans cette crypte la présence de pierres tombales, comme il en existe un peu partout dans les vieilles églises du Québec.
Je me souviens d’avoir vu au sous-sol de l’église de Sainte-Rose de Lima et celle de Saint-Louis de Terrebonne des stèles bien entretenues. Je m’attendais de découvrir cette analogie à St-Eustache, hélas !

Cet endroit occuperait sans doute, et s’il y a un intérêt, des archéologues pendant un bon bout de temps.

sous sol 2

sous sol 4

Dernières nouvelles sur la production !
Sachez que le documentaire avance bien, des entrevues généreuses et enrichissantes avec les historiens Claude Martel et Robert Carrière m’ont permis d’aller beaucoup plus loin dans ma démarche.

Ce documentaire se regroupant par périodes chronologiques, tel que l’Ère précolombienne, Nouvelle France, Après Conquête, Le temps des Patriotes sera présenté en plusieurs volets épisodiques.

Et si Dieu me prête vie, j’entreprendrai cet hiver les thèmes suivant : L’ouverture du Nord et La vie moderne.
Je n’ose pas encore donner de date précise pour les premières diffusions, si la tendance se maintient, j’espère bien que le début de 2021 ressemblerait bien à ma réalité.

Sachez que présentement ma santé tient le coup, je n’ai pas le temps d’être malade puisque le film active pleinement mon cerveau et ce qui permet sans doute à mon système de me maintenir encore alerte.

Un médecin m’a prescrit un médicament qui ralentirait le cheminement du cancer dans mon organisme, souhaitons que ce remède miracle m’étire encore un peu.

Aerienne 02

 

baniere liste