La colonisation des Laurentides

Sur la route des pionniers

MeteoMediaLe mois de juillet s’est déroulé de façon inhabituelle cette année : il a été plus froid que juin, sans parler de la violence éolienne. C'est la première fois en neuf mois que le Québec a eu droit à un mois qui pointait sous les normales, selon Météo Média. L’ensoleillement déficient, ravitaillé par le smog effaçaient la beauté légendaire de nos Laurentides. Heureusement le mois d’août nous amena la chaleur effaçant progressivement la grisaille pour nous faire redécouvrir que le ciel bleu existait encore. C’est là que Mme Bou et moi, heureux de retrouver notre saison préférée pour les prises d’images, sommes partis sur la route pour capturer avec drone et caméras et découvrir toutes les villes et villages des Laurentides.

LabellegooglemapsNous avons parcouru, tout comme les pionniers, les contrées qui sillonnent les rivières La Lièvre, La Rouge, La Diable, La Nord, soit tous ces affluents dans la vallée de l’Outaouais d’où origine les cantons laurentiens et le territoire exploré par le curé Labelle.Je viens de recevoir le récapitulatif des trajets de Google Maps Timeline me signifiant que Mme Bou et moi avions parcouru 8 % d'un tour du monde cette année, sillonné 3 177 km, visité 74 villes et que nous nous sommes attardés sur 274 lieux, seulement au mois d’août.Nous avons découvert des endroits loin des sentiers connus, exploré des chemins pratiquement pas carrossables et survolé en drone tous les villages, municipalités répertoriés des Laurentides. Nous avons encore pleins d’images en tête de notre expédition et heureusement en mémoire SD.



Nous avons enfin rencontré Daniel Brosseau, un passionné d’Histoire à Mont Laurier, l’initiateur de la page Facebook « Il était une fois les Laurentides » qui fait un travail remarquable dans l’archivage de photos anciennes des Laurentides et il est aussi impliqué sur YouTube avec Le Petit gars du Nord. Daniel collabore avec moi pour la suite des épisodes dans la série sur les Hautes Laurentides, je vous invite à découvrir ce géant natif de Kiamika.

Daniel BrosseauDaniel Brosseau et moi au Lac des Écorces

une fois les laurentides Il était une fois les Laurentides 

En studio, nous avons accueilli en entrevue les historiens Robert Simard, Michel Allard, Jonathan Lemire et nous nous sommes rendus à Terrebonne, sur le bord de la rivière des Milles Iles pour le géographe historien Claude Martel. Que de belles rencontres, je ne cesserai jamais de les remercier face à leur générosité et complicité dans ce projet que certains traitaient d’utopique et qui est devenu réalité.

Procrastination
Onze épisodes sont prêts pour la diffusion, ils seront mis en ondes très bientôt, je n’ose plus m’avancer sur une date précise, car c’est vrai que nous n’avons pas tout à fait le contrôle sur les évènements et je vous jure que ce n’est pas par procrastination.

Oui, oui je sais que je vous avais bien dit que Juin serait sans doute le début de diffusion, mais les exigences sanitaires liées à la COVID 19 ont ralenti nos ardeurs. Le lancement ne se fera pas en grande pompe comme prévu avec tous les artisans de la production, c’est un rendez-vous manqué pour le moment. Lors de la levée de l'état d'urgence face à la COVID, je prévois une fichue de belle rencontre, sans doute au printemps 2022 de tous ceux qui ont participé à la production de Laurentrides en Histoires.

Mais c’est bien vrai, quelques petits détails à régler avant que nous commencions la diffusion publique. Chronologiquement un épisode par semaine sera publicisé bientôt, dans le confort de votre foyer via votre écran sur You Tube.

Si Dieu me prête santé et vie, j'aurai le temps, au cours de l’hiver 2022 de terminer les 5 à 6 derniers épisodes. Par chance, le cancer dont je suis atteint semble déjouer les pronostics.

Route01

 

baniere liste